Compétences et pratiques digito-pédagogiques des enseignants de langues – modèle et enquête (Marie-Josée Hamel, Université d’Ottawa, Canada)

What:
Talk
When:
5:00 PM, Thursday 29 Apr 2021 EDT (30 minutes)
Where:
  Virtual session
This session is in the past.
The virtual space is closed.
Discussion:
0

Marie-Josée Hamel, University of Ottawa, Canada

Titre : Compétences et pratiques digito-pédagogiques des enseignants de langues – modèle et enquête

Mots-clés : modèle; compétences numériques; enseignants de langues; enquête

Résumé :

Dans un premier temps, nous détaillerons la proposition d’un modèle de compétences digito-pédagogiques pour les enseignants de langues (Hamel, 2017). Ce modèle met en exergue les connaissances et les capacités complexes et de nature variée qu’ils doivent savoir déployer s’ils souhaitent s’investir dans des pratiques pédagogiques sensées, intégrant des usages signifiants et créatifs des technologies numériques (LeCoin & Hamel, 2014). Se présentant au sein du triangle ‘Savoirs-Enseignant-Apprenant’ de Houssaye (1988), le modèle étaye la dimension pédagogique de l’enseignement des langues au sein de configurations souples, hybrides d’enseignement médiatisé par les technologies (Nissen, 2019). Il met ainsi d’avant les compétences digito-pédagogiques de gestion, de conception et d’intervention qui interviennent au sein des relations ‘savoirs-enseignant’, ‘savoirs-apprenant’ et ‘enseignant-apprenant’ dans ces configurations.

Dans un second temps, nous présenterons les résultats d’une enquête sur les pratiques numériques d’enseignants de langues, élaborée sur les fondements du modèle détaillé. Cette enquête a été répondu par des enseignants (n = 103) provenant majoritairement du Canada et de la France. Elle révèle des usages ancrés de certaines ressources technologiques pour certaines tâches langagières, telle la vidéo pour la compréhension orale. L’enquête montre aussi des pratiques numériques de conception (de matériaux) et de gestion (documentaire) assez établies au sein des relations ‘savoir-enseignant’ et ‘savoir-apprenant’. Elle identifie cependant des pratiques numériques moins ou peu consolidées au niveau de l’intervention pédagogique (accompagnement et évaluation des apprenants) dans la relation ‘enseignant-apprenant’. Enfin, l’enquête indique que les enseignants, pour la plupart, se sont auto-formés à l’usage du numérique et qu’ils perçoivent la littératie numérique comme une compétence importante à développer.

Nous conclurons en proposant des recommandations visant le développement de compétences digito-pédagogiques spécifiques à la relation ‘enseignant-apprenant’, parent pauvre des pratiques numériques déclarées par les enseignants de langues.