Les correcticiels au secours des clitiques du français L2 (Adel Jebali, Université Concordia, Canada)

What:
Talk
When:
4:00 PM, Thursday 29 Apr 2021 EDT (30 minutes)
Where:
  Virtual session
This session is in the past.
The virtual space is closed.
Discussion:
0

Adel Jebali, Université Concordia, Canada

Titre : Les correcticiels au secours des clitiques du français L2

Mots-clés : Clitiques objets; Français L2; Antidote; Correcticiel

Résumé :

Les correcticiels comme Antidote, Cordial et le Robert correcteur semblent faire l’unanimité auprès des chercheurs en ce qui a trait à leur utilité comme outils d’aide à l’écrit. Cependant cela n’a été démontré, dans la plupart des cas, quand chez une population d’étudiants/élèves dont la L1 est le français. Ainsi, Ouellet (2014), par exemple, a étudié l’apport du logiciel Antidote aux cégépiens pour conclure qu’il existe une corrélation positive entre la fréquence de l’utilisation de cet outil et la note finale moyenne obtenue dans le cours de français. D’autres études, comme celle de Mireault (2014), semblent démontrer que l’efficacité de ce correcticiel se limite à l’orthographe et que la syntaxe constitue le principal domaine de faiblesse d’Antidote. Pourtant, Bouffard et Jebali (2013) ont démontré que les erreurs d’accord du participe passé sont généralement bien corrigées par cet outil. Dans cette communication, nous présenterons les résultats d’une étude qui a porté sur l’apport de ce correcticiel à la cliticisation chez les apprenants du français L2. En nous basant sur un corpus indépendamment motivé (le CEFLE), nous avons extrait les contextes où l’emploi des clitiques objets est fautif ainsi que ceux où les apprenants ont évité de recourir à ces formes malgré leur nécessité. Nous avons soumis ces séquences au correcticiel Antidote dans sa toute dernière version (10) et nous avons catégorisé ses interactions. Il en ressort que ce logiciel détecte très peu de fautes impliquant les clitiques objets (relations anaphoriques, position, traits, etc.) et propose parfois des corrections qui ne peuvent que perturber l’apprenant.