La révision collaborative : effets sur les modalités de traitement des erreurs et sur la précision langagière dans les textes révisés d’apprenants de FLS (Hanène Melki & Ahlem Ammar, Université de Montréal, Canada)

What:
Talk
When:
2:15 PM, Friday 30 Apr 2021 EDT (30 minutes)
Where:
  Virtual session
This session is in the past.
The virtual space is closed.
Discussion:
0

Hanène Melki & Ahlem Ammar, Université de Montréal, Canada

Titre : La révision collaborative : effets sur les modalités de traitement des erreurs et sur la précision langagière dans les textes révisés d’apprenants de FLS

Mots-clés : révision collaborative; précision langagière; français langue seconde

Résumé :

La recherche sur l’acquisition des langues secondes montre que l’écriture collaborative offre des opportunités de négociation de la forme qui sont susceptibles de promouvoir la précision langagière (Storch, 2013). Les études empiriques ont généralement investigué les effets de la collaboration lors de l’ensemble des phases du processus d’écriture (planification, mise en texte et révision) sur la précision langagière (Fernandez Dobao, 2012; Wigglesworth et Storch, 2009). Toutefois, Rares sont les études qui se sont intéressées aux effets de la collaboration lors de la phase de révision en particulier (Villamil et De Guerrero, 1998), phase privilégiée de détection et de réparation des erreurs (Hayes et al., 1986). La présente étude examine donc les effets de la révision collaborative sur les modalités de traitement des erreurs et sur la précision langagière dans les textes révisés d’apprenants de français langue seconde.

Deux classes montréalaises de FLS (N= 48) du deuxième cycle du secondaire ont participé à cette étude. Après avoir produit individuellement un rappel de texte, une classe a révisé sa production écrite individuellement, alors que l’autre l’a révisée collaborativement (en dyades). Les dialogues survenus lors de la révision collaborative ont été enregistrés. Les données qualitatives émanant de ces enregistrements ont été analysées en fonction des catégories d’épisodes relatifs au langage (morphologique, lexicale, syntaxique, etc.) et des modalités d’incorporation des suggestions des pairs pour traiter les erreurs détectées (non-incorporation, incorporation immédiate, incorporation à la suite d’un raisonnement grammatical) dans le texte révisé. Les données quantitatives émanant des textes révisés ont été analysées en fonction de la catégorie (orthographe grammaticale, orthographe lexicale; syntaxe, vocabulaire) et de la proportion des erreurs détectées et réparées.

Les résultats indiquent que les textes révisés collaborativement illustrent un gain accru en précision langagière. De plus, la collaboration incite les dyades à traiter une plus grande variété d’erreurs linguistiques.