La revalorisation de la conférence dans des dispositifs d’apprentissage de français langue seconde en contexte universitaire : pour quelles médiations? (Marion Vergues, Centre d’enseignement du français de l’Université McGill, Canada)

What:
Talk
When:
9:30 AM, Friday 30 Apr 2021 EDT (30 minutes)
Where:
  Virtual session
This session is in the past.
The virtual space is closed.
Discussion:
0

Marion Vergues, Centre d’enseignement du français de l’Université McGill, Canada

Titre : La revalorisation de la conférence dans des dispositifs d’apprentissage de français langue seconde en contexte universitaire : pour quelles médiations?

Mots-clés : médiation(s); didactique des langues et des cultures; FLS; genre oral académique

Résumé:

La médiation fait l’objet de nombreuses recherches en didactique des langues et des cultures. On ne saurait s’en étonner. Le contexte contemporain des mobilités universitaire, sociale, migratoire ou professionnelle implique des déplacements et des rencontres dans des espaces divers, effectués par des acteurs sociaux co-construisant du sens dans l’interaction et réduisant ainsi la distance entre deux pôles distants (Coste et Cavalli, 2018). La notion revêt une pluralité d’acceptions et de déclinaisons – médiation langagière, (inter)culturelle, sociale, cognitive, relationnelle, etc. – soulignant un concept polyforme, modulé par les disciplines connexes à la didactique des langues et les idéologies (Huver, 2018; Lorilleux et Huver, 2018).

Cette communication se veut un partage de pratiques visant à rendre compte de l’expérience de médiations grâce à l’intervention de conférencier.e.s invité.e.s pour la réalisation de la tâche, dans des dispositifs d’apprentissage de français langue seconde en contexte universitaire au Québec.

Présente dans les descripteurs originaux (B1 à C2) du CECR (2001) comme activité de réception orale, la conférence est désormais intégrée comme objet de médiation de textes, de concepts et de la communication dans les nouveaux descripteurs (2018). La récurrence du terme (répertorié plus de cent fois) dans la version amplifiée souligne sans aucun doute son importance. Pourtant, la conférence est peu relayée par les courants acquisitionnistes en enseignement-apprentissage des langues secondes, bien qu’elle fasse intégralement partie de l’univers didactique universitaire (Durfour et Parpette, 2017, 67).

À partir de tâches de niveau B2 et C1, nous verrons comment l’opérationnalisation de la conférence en tant que genre oral et l'intersection de la perspective actionnelle (Richer, 2012) et de l’expérience de la médiation permettent aux apprenants de jeter un pont entre la langue, la culture et la société. Quelques réalisations d’apprenants seront présentées ainsi que des éléments de réponse à un questionnaire simple.

Le potentiel de l’approche sur le développement de liens d’attachement avec la société québécoise, pour une inscription dans les affects par la découverte de même que par l'activité de rencontre avec les conférencier.e.s invité.e.s, sera abordé (Piccardo, 2013 ; Capron et Piccardo, 2013). Le risque d’instrumentalisation de la communication médiatrice et de la relation à l’autre à des fins purement fonctionnelles sera également évoqué (Castellotti, 2015).