Quelle est la place de la grammaire dans le cadre d’une tâche? (Gabriel Michaud & Ahlem Ammar, Université de Montréal, Canada)

What:
Talk
When:
10:00 AM, Thursday 29 Apr 2021 EDT (30 minutes)
Where:
  Virtual session
This session is in the past.
The virtual space is closed.
Discussion:
0

Gabriel Michaud & Ahlem Ammar, Université de Montréal, Canada

Titre : Quelle est la place de la grammaire dans le cadre d’une tâche?

Mots-clés : Enseignement par la tâche; Approche actionnelle; Enseignement de la forme; Français langue seconde; Méthodologie d'enseignement

Résumé:

L’enseignement par la tâche est une approche d’enseignement des langues secondes de plus en plus adoptée dans différents contextes (East, 2017; Van den Branden, 2006). Toutefois, la place de l’enseignement de la forme au sein d’une tâche fait toujours l’objet d’un débat. En plus de savoir si l’enseignement de la forme devrait se faire de façon préventive ou réactive (Ellis, 2017; Long, 2015), le moment auquel il faudrait procéder à un enseignement de la forme ne fait pas consensus, que ce soit au début de la tâche (Dekeyser, 1997, 2007), pendant la tâche (Lightbown, 2008; Long, 2015) ou après la tâche (Willis et Willis, 2007). En raison de cette incertitude, les enseignants se demandent s’ils devraient intégrer ou non un enseignement de la forme à une tâche et à quel moment il devrait le faire (East, 2017). Dans le cadre d’une étude quasi expérimentale, huit groupes d’étudiants de français langue seconde (quatre groupes de niveau B1 et quatre groupes de niveau B2) ont effectué deux tâches. Six groupes ont reçu un enseignement explicite du subjonctif soit au début de la tâche, soit pendant la tâche, soit après la tâche et deux groupes ont effectué les deux tâches sans recevoir d’enseignement explicite. Les participants (n=165) ont effectué un prétest, un post-test immédiat et un post-test différé mesurant les connaissances implicites et explicites. Les résultats d’ANOVA à mesures répétées montrent que les apprenants moins avancés semblent bénéficier d’un enseignement pendant ou après la tâche, alors que les étudiants plus avancés semblent bénéficier d’un enseignement au début de la tâche.